Monétiser son blog : les 3 manières les plus efficaces !

Par Steven | ...grâce au blogging

Les 3 manières efficaces de monétiser son blog.

Savez-vous comment on peut gagner de l'argent avec son blog ? Ou comme on dit sur internet, comment on peut ‹‹ monétiser son blog ›› ?

La plupart des gens qui ne connaissent pas bien le monde du blogging pensent que mettre de la pub sur un site est LA manière de faire rentrer quelques sous. Eh bien, c'est certainement la moins rentable de toutes et celle qui demande le plus de trafic sur votre site !

La publicité est certainement le moyen le moins rentable de monétiser son blog...

 Tweeter !

Monétiser son blog sans pub ?

Il y a en fait 3 manières principales, et complémentaires, de monétiser son blog : conseiller ses lecteurs, aider d'autres blogueurs et répondre aux problèmes de nos lecteurs ! J'ai choisi les mots "conseiller", "aider" et "répondre aux questions" car ils décrivent ce que vous devez réellement faire.

Le but n'est pas de monétiser son blog à tout prix ! L'argent viendra naturellement si vous faites les choses avec éthique et sincérité. En attendant, je vous explique dans cet article les moyens de mettre en place ces bonnes actions pour qu'elles rapportent de l'argent.

Conseiller ses lecteurs

✩ Conseiller ses lecteurs.

Depuis quand conseiller quelqu'un permet de gagner de l'argent ? Depuis que l'affiliation existe ! C'est en fait la version internet du petit cadeau que vous faites à quelqu'un qui vous a permis de faire une bonne affaire par exemple.

L'affiliation, c'est quoi ?

L'affiliation c'est très simple : vous conseillez le produit de quelqu'un d'autre, et si la personne à qui vous l'avez conseillé l'achète, le vendeur vous reverse une partie du prix. Ça ne coûte absolument rien de plus à l'acheteur et ça aide le vendeur. Il vous rémunère donc pour lui avoir apporter une affaire. Ça n'a absolument rien de révolutionnaire 🙂 !

Je vais tout de suite prendre un exemple qui va vous parler. Vous avez lu un livre qui vous a aidé dans votre vie et vous en parlez sur votre blog. Eh bien, au lieu de simplement faire un lien vers ce livre sur Amazon, vous allez utiliser leur plateforme ‹‹ partenaires ›› pour avoir un lien affilié. Comme cela, si un de vos lecteurs achète ce livre grâce à vous (= à votre lien) vous toucherez 5% du livre. Oui vous l'avez compris, c'est ce qu'on fait sur ce site dans notre ‹‹ Bibliothèque ›› !

Les mille et une formes de l'affiliation...

Là je vous ai donné un exemple, mais l'affiliation existe en réalité sous tout un tas de formes. Le système de parrainage des banques en ligne en est une : vous touchez une prime à chaque filleul.

Pour d'autres produits basés sur un abonnement, vous pouvez toucher un pourcentage tous les mois. C'est par exemple ce qui permet à Pat Flynn de gagner à peu près $40000/mois rien que par l'affiliation de l'hébergeur de sites BlueHost. Oui, vous avez bien lu : $40000/mois ! 

Pour autant, est-ce que vous allez toucher 40000€ le mois prochain ? Bien sûr que non ! Pour en arriver à ces chiffres il faut 1) du temps pour que les gains mensuels s'accumulent et 2) beaucoup de lecteurs réguliers.

L'affiliation est très simple à mettre en œuvre et transparente pour les lecteurs. C'est donc un bon moyen de commencer à monétiser son blog. Au départ, ça pourra peut-être payer vos frais d'hébergement. Puis plus votre communauté s'élargira, plus vous pourrez en tirer un revenu réel.

Il existe des sites qui référencent des produits que vous pouvez affilier. Le leader anglophone dans le monde du blogging est certainement Clickbank et le francophone 1TPE. Les grosses marques ont souvent leur propre système, où sont référencé au travers de plateformes comme Affilinet.

Aider d'autres blogueurs

✩ Aider d'autres blogueurs.

Passons à une deuxième façon de monétiser son blog : aider d'autres blogueurs... à promouvoir le lancement de leurs produits ! Bien que je l'ai mise hors des ‹‹ conseils à vos lecteurs ››, c'est en fait une forme d'affiliation. Mais il y a deux différences majeures par rapport à ce que j'ai abordé dans la partie précédente.

Premièrement, je ne fais référence ici qu'à des produits qui vous ne pouvez pas affilier en permanence. C'est le cas par exemple de la majorité des grosses formations dont les portes ne sont ouvertes que pendant une courte période (dite de ‹‹ lancement ››) et une à deux fois par an maximum. Et deuxièmement, cette affiliation n'apparaîtra (en général) pas sur votre site ! Je vous explique tout de suite comment c'est possible.

L'intérêt majeur d'avoir une liste email.

Pourquoi je parle de ‹‹ monétiser son blog ›› alors que rien n'apparaît sur le blog ? Parce qu'un blog, pour quelqu'un qui veut gagner sa vie avec, ce n'est pas juste un blog. C'est aussi (et surtout !) la liste d'emails des lecteurs qui le suivent.

Comme une entreprise à un fichier clients, un blogueur pro à une liste d'emails. Ça fait très business dit comme ça mais n'allez pas croire que ça empêche d'être éthique ou sincère. Pour pouvoir se libérer du temps et aider ses lecteurs de mieux en mieux, il faut monétiser son blog sérieusement ! Et ceux qui sont intéressés par ce que vous racontez sur votre blog, peuvent l'être pour aller plus loin en s'offrant des produits suivant vos conseils.

Et pour monétiser son blog efficacement, il faut le voir comme une entreprise. Une entreprise éthique et sincère ! Parce que rappelez-vous que vous êtes le seul maître à bord et si quelque chose ne vous plaît pas, il vous suffit de ne pas le faire !

Maintenant que c'est clair, que fait-on avec une liste d'emails ? On tient au courant nos lecteurs de ce qui se passe sur le site bien sûr. Mais on leur propose aussi du contenu exclusif, comme quand on promeut le lancement du produit d'un autre blogueur.

La liste d'emails est au blogueur professionnel ce que le fichier clients est au chef d'entreprise. À cela près que l'objectif n'est absolument pas de vendre à tous vos lecteurs !

Plus de travail pour plus de gains !

Vous connaissez un blogueur qui va mettre en vente un produit qui peut aider votre lectorat ? Très bien, c'est le moment de lui proposer d'être son partenaire pour promouvoir son produit à vos lecteurs. Si c'est un blogueur pro, il aura tout prévu et vous annoncera le pourcentage qu'il vous reverse et toutes les conditions qui vont avec.

Une fois que vous vous êtes mis d'accord sur le partenariat, il vous reste à présenter le produit à vos lecteurs. Et c'est là que l'email à tout son intérêt : l'exclusivité ! Vous pourrez proposer à vos lecteurs les plus fidèles (ceux qui vont ont fait confiance en vous donnant leur email) une offre exclusive sur le produit que vous mettez en avant. Par exemple, vous pourrez leur offrir des bonus complémentaires au produit principal pour les motiver à passer par vous au lieu d'acheter directement auprès du vendeur !

A vous de les convaincre de la qualité du produit, et de l'intérêt de vos bonus, à travers une série d'emails bien réfléchis. C'est une vraie différence avec l'affiliation telle que présentée dans la première partie. Une autre différence est le montant que vous pouvez toucher par vente. En effet, les pourcentages reversés sont régulièrement entre 30 et 50% et un produit vendu un fois par an est rarement sous les 500€ et souvent au-dessus des 1000€. Faites le calcul, et ça vous laisse de la marge pour offrir de chouette bonus 🙂 !

Répondre aux questions des lecteurs

✩ Répondre aux questions des lecteurs !

Dernier moyen de monétiser son blog et non des moindres : apporter des réponses aux problèmes qu'ont vos lecteurs ! Autrement dit, créer des produits qui les aident de la meilleure façon possible. Et seule votre imagination limite la forme que votre aide peut prendre : ebook, vidéos, live, rencontres, appels téléphoniques, produits physiques... 

Ce type de monétisation diffère fortement des 2 autres : vous devenez le créateur du produit... c'est à dire le producteur ! Vous êtes une entreprise au sens classique : un fournisseur de solutions sous forme de produits ou de services. Il va sans dire que monétiser son blog de cette manière permet de faire sauter tous les plafonds !

De consommateur à producteur !

​A partir du moment où vous devenez producteur, tout change. Vous décidez d'absolument tout : le format de votre produit, sa durée et bien sûr, son prix de vente ! Cela vous permet d'aider vos lecteurs à tout niveau. Vous pourrez aider les plus réticents avec un ebook à 5€ et proposez à ceux qui veulent aller plus loin de rejoindre votre groupe Mastermind (vous trouverez une définition concise ici) à 20000€ l'année.

J'ai pris volontairement​ deux exemples extrêmes pour bien montrer qu'il n'y a plus de limites à partir du moment où vous êtes le producteur. Et vous n'avez donc pas besoin d'avoir 3 millions de vue par mois pour bien gagner votre vie ! Il vous suffit de proposer de bonnes solutions aux problèmes qu'ont vos lecteurs.

Il y a réellement deux mondes : celui des gens qui ne sont que consommateurs, et celui des gens qui produisent (évidemment, ils consomment aussi !). Pour atteindre une liberté totale, être dans le deuxième groupe est une très bonne idée 😉

Devenir producteur, et non plus juste consommateur, c'est faire sauter toutes les limites !

Ne créez rien avant de l'avoir vendu...

Petit conseil ultra important avant de vous jeter dans la création de votre produit : attendez de l'avoir vendu avant de le créer ! Oui... Vous avez un blog et des lecteurs ? Alors demandez-leur quels sont leurs problèmes. Ensuite réfléchissez à une solution qui pourra vraiment les aider. Lorsque vous l'avez, proposez-leur : s'ils accrochent et qu'ils sont prêts à l'acheter, produisez-la ! Si personne n'en veut... Modifiez-la et recommencez 🙂 !

A ce sujet, je partagerai avec vous très bientôt le Superbe Flop qu'à fait le lancement de mon premier programme sur le site de Maths 😀 ! J'y détaillerai tout ce que j'ai appris en préparant le lancement, pourquoi je me savais que ça pouvait foirer et pourquoi je suis content du résultat même si je n'ai pas fait une seule vente ! 

Saviez-vous qu'on pouvait monétiser son blog de ces manières ? Comment trouvez-vous cela d'un point de vue éthique ? Moi je trouve tout cela plein de sens et très sain 🙂

A votre liberté,
Steven

La plupart des images proviennent de Freepik.

Laisser un Commentaire:

(9) commentaires

Damien 22 mars 2017

Salut Steven,

Très bon article ! J’ai déjà reçu ces conseils plusieurs fois, et pourtant, mon premier blog n’est toujours pas créé !
Qu’est-ce qui me freine ? La peur sans doute… car je suis déjà en route vers l’indépendance financière, mais d’une autre façon: entrepreunariat. Bien qu’il faille sans doute être entrepreneur pour gérer un blog qui rapporte ! 🙂

Damien,
Consommateur pour le moment

Répondre
    Steven 22 mars 2017

    Salut Damien !

    Eh oui, il y a pas de magies, les recettes sont claires. Ce n’est pas pour autant simple, parfois on met tout en place et on croit que ça va venir tout seul et non… 🙂 ! Il faut de la patience, mettre en place les choses et toujours chercher à apporter de la valeurs à ses lecteurs !

    Oui je crois qu’en effet, pour un blog aussi il faut être entrepreneur. Au final seul le format change. Le blog est à un coût d’entrée super bas mais le faire sortir du lot demande du temps et du travail. Et je dirais même que c’est plus long de commencer à faire rentrer de l’argent avec un blog qu’avec un business dans la “vraie vie”. Par contre sur le long terme, les choses sont bien plus simples à automatiser avec un blog 🙂

    En ce qui me (nous, en fait) concerne, on est sur plusieurs tableaux à la fois. J’en parlerai bientôt, mais je m’apprête à lancer un produit sur Amazon aussi 🙂

    Au plaisir,
    Steven

    Répondre
      DAMIEN 22 mars 2017

      Oui, cela demande du temps avant qu’il devienne rentable apparemment. Mais à terme je pense que ça l’est plus qu’un business pour le même temps passé :).

      Je vois que tu as réussi à faire ton système de notifications, bien joué !
      D’ailleurs, justement, comment faites-vous pour gérer ces ‘plusieurs tableaux’ à la fois ? J’ai bien tenté de reproduire votre modèle de planning (avec les gros blocs le matin et en début d’après-midi), mais si je ne l’écris pas au mur (et mon tableau n’y est pas encore fixé) je n’arrive pas à le suivre ^^.

      Hâte d’entendre parler de ce produit 😉

      Répondre
        Steven 22 mars 2017

        Honnêtement c’est dur à gérer. J’essaie de me tenir à 2 projets principaux + la lecture en ne touchant qu’à un seul projet par jour. Ces derniers temps, le site de Maths m’a demandé beaucoup plus de temps, donc j’avais Amazon de côté.

        Pour ce qui est du planning, je l’ai imprimé en A4 sous les yeux. Et de toute façon, puisque j’ai essentiellement un gros objectif/jour pour un seul projet, il suffit que je l’ai dans la tête 🙂 Et pour ça, je le lis la veille avant d’aller dormir, comme ça je sais sur quoi je bosser au réveil !

        L’important c’est de savoir direct quand tu te lèves sur quoi tu vas bosser, pour t’y préparer pendant que tu déjeunes ou te douches. En tout cas, moi ça me rend hyper efficace !

        S.

        Répondre
DAMIEN 22 mars 2017

Oui moi aussi. C’est vrai que j’ai remarqué ça aussi: Si je ne fait pas ma to-do-list (réalisable) le soir avant de dormir, je procrastine presque tout le lendemain… Et dans le meilleur des cas, je me mets au travail en milieu de journée ^^.
Mais je pense, et espère, que l’effet sera double avec un tableau où noter mon planning ;).

Répondre
Denis 24 mai 2017

Instructif tout ça 🙂

Petite question subsidiaire : les revenus obtenus par affiliation, blogging, monétisation… sont-ils assujettis à l’impôt ?

Merci pour votre blog et hâte de lire vos prochains articles !

Répondre
    Steven 24 mai 2017

    Bonjour Denis,

    La réponse est simple : oui ! De façon générale, tout revenu obtenu dans l’idée de gagner de l’argent est assujetti à l’impôt (seuls certains rares revenus exceptionnels ne le sont pas).

    J’aurais tendance à dire, peu importe. Ce sont les règles du jeu si tu veux faire du “business” en France. Il y a des moyens légaux de payer beaucoup moins d’impôts en organisant ta vie pour cela (google : 5 drapeaux), mais c’est contraignant et puis il y a de vraies questions d’éthique derrière pour lesquelles je n’ai aucune réponse 🙂

    Si t’as dans l’idée de vivre du net, il faut te mettre dans la peau d’un chef d’entreprise, et les impôts en font partie. En montant ta boite (autre qu’auto-entrepreneur), il y a tout un tas d’autres avantages qui compensent certainement les impôts.

    J’espère que ça répond à ta question, et merci pour tes encouragements !

    Répondre
      Denis 24 mai 2017

      Cela va sans dire. Payer des impôts sur ses revenus quels qu’ils soient est logique et je n’ai rien à redire là-dessus. Je posais simplement la question car je n’ai jusque là pas trouver d’infos à ce sujet sur le net. Merci pour l’éclaircissement en tout cas 😉

      Répondre
        Steven 24 mai 2017

        Je suis entièrement d’accord avec toi, on trouve très peu d’infos sur les impôts en général. Ça fait moins rêver, et ça explique surement pourquoi ils “oublient” souvent de préciser. Le meilleur exemple est sur le dropshipping où ils font souvent croire qu’il n’y a pas à déclarer en douane, alors que je me suis bien renseigné et, même en dropshipping, tu restes (en tant qu’entreprise faisant le lien entre le vendeur chinois et le client) responsable de la déclaration aux douanes.

        Je comprends ce qui motive les “vendeurs de rêves” à ne pas en parler mais c’est dommage car c’est un paramètre très important à prendre en compte puisqu’il change fortement les chiffres. Surtout que dans beaucoup de cas, les “business modèles” restent valides même en étant réglo avec les impôts.

        Répondre
Ajouter Votre Réponse

Laisser un Commentaire: